L'ANGE PRODIGE FRANCESCA WOODMAN


Francesca Woodman était une jeune photographe américaine des plus douée de sa génération, trop exigeante elle mit fin à ses jours à l’âge de 22 ans laissant un corpus d’oeuvres aussi fort que son dernier geste.

Ses images tout comme ses tirages sont investis de ce personnage à la fois impressionnant et fragile dont l’âme nous hante après chaque lecture de ses monographies.

Dans une exploration perpétuelle du soi et du médium, la photographe a quasi exclusivement utilisé son corps dans ses images,"ainsi je suis toujours à portée de main", explique-t-elle, quand l’urgence de la représentation se présente.



Cette dernière édition publiée par Xavier Barral en 2016 recense toute son oeuvre avec ses images rares en couleurs, ses diazotypes; la plupart étant des auto-portraits accessoirisés par un miroir dans son studio.


Plusieurs essais nous éclairent sur les multiples qualités de ce travail : le point de vue de l’historienne de la photographie Anna Tellgren, celui de la romancière à travers le prisme du corps féminin Anna-Karin Palm et celui de l’artiste, père de la photographe, George Woodman.




  • Instagram
  • Facebook